2
Le Marché de Noël paroissial approche !

L'édito de la semaine

1916 - 2016

Comme chaque année à la demande du Souvenir Français nous célébrons cette messe pour les victimes de toutes les guerres. Cette célébration prend cette année une dimension particulière.

En effet, si on regarde les monuments aux morts, l’année 1916 est bien souvent la plus meurtrière avec cette effroyable bataille de Verdun que nous venons de commémorer.

Devant tant de morts, certains réagirent. On cessa de faire des offensives et on s’enterra dans les tranchées en attendant les blindés promis. Novembre 2016 vit aussi l’avènement pour l’empire austro-hongrois d’un nouvel empereur qui dès le début de son règne pensa à la paix. Parallèlement au pape Benoît XV qui sans relâche travaillait à la paix, l’empereur Charles tenta de négocier une paix séparée avec la France. Il échoua à cause de l’opposition, tant de ministres français que de ministres de son gouvernement. Avec du recul, on ne peut que regretter l’aveuglement des uns et des autres. Puis 1917 verra de grands bouleversements avec la révolution russe et le renversement des alliances. Plus rien ne se déroula comme cela était prévu.

Mais, si 1916 que nous commémorons fut une année particulièrement meurtrière, 2016 le fut aussi avec les attentats qui prolongèrent ceux de Novembre 2015 qui ensanglantèrent notre quartier et nous marquèrent profondément. Véritables actes de guerre, nous tenons à associer les victimes des attentats à notre prière de ce jour.

Enfin, nous accueillons l’exposition sur les religieux dans la Grande Guerre. Expulsés en 1905, les religieux s’engagèrent aux côtés des combattants gagnant ainsi l’estime des uns et des autres et finalement permettant après la fraternisation des tranchées, la réconciliation nationale après la guerre. A travers cette exposition c’est donc une immense lumière qui jaillit, celle de l’espérance. En effet, la réconciliation est toujours chemin de paix. Nos anciens surent, après des années difficiles qui s’achevèrent dans l’horreur de la Grande Guerre, reconstruire notre unité nationale. Aujourd’hui, nous ne pouvons que rendre grâce pour ce qu’ils ont accomplis, et alors que cette unité nationale est parfois bien malmenée, nous ne pouvons que prier afin que nous parvenions ensemble à construire un avenir de fraternité et de paix.

Alors, il convenait tout particulièrement d’accueillir la Flamme du Souvenir dans notre célébration de 2016. C’est bien sûr un immense honneur pour nous tous. Celle-ci brûle près de la Tombe du Soldat Inconnu sous l’Arc de Triomphe. Elle est le signe de la reconnaissance de tout un peuple pour ses soldats. Elle est aussi, pour les croyants, le signe de leur prière. Naturellement, lors des attentats, les foules émues ont retrouvé ce geste de la lumière, allumant de frêles flammes là où étaient tombés les morts. Mais déjà dans le Temple de Jérusalem brûlaient les lampes de la Menorah, signes de la prière de tout un peuple, priant son Dieu. Pour les chrétiens, la flamme est aussi le signe de la prière mais elle est aussi le signe de la vie divine, de cette vie qui nous est transmise à notre baptême. En effet, durant la nuit pascale, on allume un grand cierge, signe du Christ ressuscité. Chacun allume alors son cierge à ce cierge pascal, signe qu’il a reçu la vie éternelle.

Alors, en rallumant la flamme du Souvenir, prions si nous sommes croyants, pour que cette flamme soit tout autant signe de mémoire que signe de vie, donc d’espérance. Alors qu’en Syrie et en Irak, ainsi qu’ailleurs et même parfois chez nous, retentit le bruit des armes, prions avec confiance pour la paix, prions en ce temps de l’Avent afin que celui qui est la lumière du monde et le Prince de la Paix nous apporte cette paix, ici, dans notre pays meurtri, mais aussi dans ces régions si éprouvées. Prions afin que nous sachions, malgré les élections qui ne génèrent pas souvent un climat de paix, construire la fraternité entre nous, ici et ailleurs, prémices de la paix que nous voulons pour ceux qui ont perdu leur vie en 1916 et en 2016.

Abbé Xavier Snoëk
Curé

Prochains évènements

  • Samedi 3 décembre, Festival de Noël, 16 h : concert du cycle "Hommage aux castrats au  fil de l'année liturgique". Programme : Avent et Noël.
  • Dimanche 4 Décembre, 2e dimanche de l'Avent:
    • 10 h : Présentation de l’exposition « Les religieux dans la Grande Guerre » par Alain Toulza
    • 11 h : Messe du souvenir français, rallumage de la flamme de l’Arc de Triomphe avec le chœur Les Courants d’air.
  • Jeudi 8 décembre, fête de l'Immaculée Conception :
    • 8 h : laudes
    • 12 h 30 : messe
    • 18 h 30 : vêpres
    • 19 h : messe
    • 20 h : procession aux flambeaux 
    • Qu'est-ce que l'Immaculée Conception ? pour le savoir, cliquez ici.
  • Vendredi 9, samedi 10 et dimanche 11 décembre : marché de Noël paroissial. Plus de renseignements dans la colonne "À la une" (à droite de cette colonne).
  • Samedi 10 décembre :
    • 12 h 30 : pas de messe
    • 15 h 30, à la salle Sainte-Élisabeth : spectacle par les enfants de la paroisse « La pastorale des santons de Provence », mise en scène Mayeul de Jubécourt
    • 18 h 30 : pas de messe
  • Samedi 17 décembre, Festival de Noël :
    • 16 h : concert Motets et Noëls anciens par les Garances Voyageuses.
    • 20 h 30 : concert "O magnum Mysterium" - musique chorale pour le temps de l'Avent par le chœur "La Sologne".
  • Dimanche 18 décembre, IVe dimanche de l'Avent, 11 h : lors de la messe dominicale, le chant sera rehaussé par la participation du Chœur du Lycée Maria-Ward d'Augsburg (Bavière, Allemagne), dirigé par Harard Geerkens).
  • Samedi 24 décembre, 22 h 30 : messe de la nuit de Noël.
  • Dimanche 25 décembre, Noël, 11 h : messe solennelle du jour de Noël.
  • Dimanche 1er janvier :
    • 11 h : messe dominicale
    • A l'issue de la messe : déjeuner paroissial partagé (inscription à l'accueil)
  • Samedi 7 janvier 2017, Festival de Noël, 20h30: concert "À la découverte de Noël et des instruments anciens" par l'ensemble Velut Umbra, sous la direction d'Hilaire Vallier.
  • Samedi 14 janvier 2017, 16 h : concert du cycle "Hommage aux castrats au  fil de l'année liturgique". Programme : Épiphanie.
  • Samedi 21 janvier, 18 h 30 : messe pour la béatification de l'Impératrice Zita, célébrée par M. l'Abbé Alexander Leonhardt.
  • Samedi 11 février, fête de Notre Dame de Lourdes, 16 h : au cours de la messe célébrée par S.Exc. Mgr Alain Planet, Fra'Bretrand de Villermont prononcera ses voeux perpétuels dans l'Ordre de Malte, en présence de S.A.E Fra'Mattew Festing.
  • Dimanche 19 mars, 11 h : au cours de la messe dominicale célébrée par S.Exc. Mgr Maurice de Germiny, J.-M. Furlan renouvellera ses voeux simples dans l'Ordre de Malte.
Les horaires présentés dans cette colonne s'ajoutent aux horaires habituels. Pour connaître les horaires habituels,
consultez la page "Horaires".

À la une

  • Vendredi 9, samedi 10 et dimanche 11 décembre aura lieu le Marché de Noël paroissial.
    • Faites largement connaître autour de vous cet évènement très important pour notre paroisse.
    • Votre aide pour la tenue d'un stand ou pour l'organisation de ces journées est la bienvenue: signalez-vous à l'accueil !
    • Vous pouvez y acheter votre sapin de Noël en le commandant à l'avance par courriel ici.







  • Situation des Chrétiens en Irak. Face aux dangers qui menacent actuellement  les Chrétiens en Irak et en Orient, vous trouverez ici diverses informations :
    • L'Ordre de Malte France vous propose un dossier documentaire complet sur la situation. Vous pouvez le consulter en cliquant ici.
    • Enfin, vous pouvez soutenir matériellement nos frères Chrétiens en Irak, en faisant un don spécifique à l'Ordre de Malte. Vous trouverez toutes les informations nécessaires en cliquant ici