2

L'édito de la semaine

Savons-nous célébrer ?

Les uns et les autres, depuis des mois, passons devant la statue de la République et nous sommes mal à l’aise par rapport à l’amoncellement de fleurs, de bougies, de drapeaux et surtout par ce qui est collé sur le piédestal de la statue et les statues elles-mêmes. Tout cela se veut un hommage aux victimes mais finalement ne semble pas très digne car cela défigure un des monuments symboles de notre pays. Pourquoi ? Il me semble que ce qui manque à cet hommage, c’est la beauté qui serait donnée par une certaine organisation de ce qui serait déposé. La commémoration de janvier dernier, avec la plantation d’un arbre, n’a semble-t-il pas rempli sa mission de catalyseur de l’émotion populaire. Par ailleurs, ces jours-ci une polémique se fait jour par rapport aux commémorations de la bataille de Verdun où un concert de rap est prévu. Par contre le concert donné dans l’amphithéâtre de Palmyre, semble, lui, faire l’unanimité.

Hier, nous avons vécu cette belle procession en hommage à Saint Martin. La mise en place du reliquaire, le cortège des clercs et des musiciens ont donné un caractère solennel à la célébration, tandis que la fanfare lui apportait une tonalité joyeuse.

Dimanche prochain, la procession en l’honneur du Saint Sacrement répondra aux mêmes critères. Les petits enfants chinois en aube blanche, suivis des clercs, des chevaliers en coule noire, puis enfin des prêtres en chapes dorées portant sous un dais l’ostensoir, inviteront au recueillement mais aussi à la prise en compte de la grandeur de ce sacrement. Même les passants non-initiés se rendront compte que ce que nous portons est important à nos yeux.

Ces différents exemples nous sont donnés pour réfléchir sur ce qui constitue un hommage unanime et ce qui, au contraire, produit l’effet inverse.

Si les deux exemples de procession et aussi celui du concert de Palmyre remplissent leur mission c’est je pense parce qu’ils font appel à des codes qui sont reconnus par tous et qui s’inscrivent dans notre patrimoine commun. Si le concert de rap fait polémique c’est parce qu’il ne correspond qu’à une frange de la population (qui n’est d’ailleurs pas forcément intéressée par l’évènement commémoré). C’est peut-être aussi ce qui s’est passé avec la plantation de l’arbre. Depuis des siècles, l’Église conduit ses fidèles par la liturgie à s’élever vers son Seigneur et par là à transcender ses sentiments. La cité s’en inspire souvent, parfois avec succès, parfois quand elle veut y tourner résolument le dos, elle déplaît ou scandalise.

Cela nous montre l’importance de la liturgie et même de la façon dont nous la mettons en place. Des célébrations liturgiques peuvent elles aussi rater leur objectif mais je pense que lorsque la beauté, l’harmonie sont recherchées, que l’improvisation et l’approximation sont bannies, le but est toujours atteint.

Aussi, cherchons toujours à célébrer le plus dignement possible le Seigneur. Unissons-nous pour mettre tous nos talents au service de la beauté de nos liturgies et cherchons comment chacun d’entre nous peut en fonction des dons qu’il a reçus de l’Esprit Saint y contribuer.


Abbé Xavier Snoëk, Curé

Prochains évènements

  • Mercredi 25 mai, 19 h 30 : conférence du cycle "Les Pères de l'Église et la Miséricorde" (Saint Bernard).
  • Samedi 28 mai, 10 h 30 : messe avec l'Ordre constantinien de Saint Georges
  • Dimanche 29 mai, Fête-Dieu
    • 9 h 30 : laudes
    • 11 h : messe
    • 15 h 30 : procession du Saint-Sacrement de Sainte-Élisabeth à Notre-Dame-des-Victoires en passant par Notre-Dame-de-Bonne-Nouvelle. Avec la paroisse Saint-Germain-l'Auxerrois, les communautés catholiques chinoise, hongroise, roumaine et l'Ordre de Malte.
  • Samedi 4 juin :
    • 16 h : concert "À la manière baroque".
    • 20 h 30 : concert "Litanies à six voix" de M-A Charpentier par l'Ensemble Beata Musica.
  • Mercredi 8 juin, 19 h : messe pour Louis XVII et les enfants maltraités
  • Jeudi 23 juin, Vigile de la fête de St Jean Baptiste, patron de l'Ordre de Malte
    • 18 h 30 : vêpres
    • 19 : messe célébrée par S.Exc. Mgr Thomazeau, en présence de la délégation de Paris de l'Ordre de Malte. Entrée dans l'Ordre de S.Exc. Mgr de Moulins-Beaufort.
  • Samedi 25 juin : l'église sera fermée et il n'y aura pas de messe.
  • Du 10 au 15 octobre 2016 : Pèlerinage sur les pas de saint Martin le Miséricordieux, en Hongrie et en Slovaquie, à l'occasion du 1700ème anniversaire de sa naissance.
    • Prix : environ 1100 euros par personnes.
    • Inscriptions à l'accueil de l'église.

Pour les horaires habituels,
consultez la page "Horaires".

À la une

  • Les photos des professions religieuses dans l'Ordre de Malte sont en ligne !


  • Situation des Chrétiens en Irak. Face aux dangers qui menacent actuellement  les Chrétiens en Irak et en Orient, vous trouverez ici diverses informations :
    • L'Ordre de Malte France vous propose un dossier documentaire complet sur la situation. Vous pouvez le consulter en cliquant ici.
    • Enfin, vous pouvez soutenir matériellement nos frères Chrétiens en Irak, en faisant un don spécifique à l'Ordre de Malte. Vous trouverez toutes les informations nécessaires en cliquant ici