L'édito de la semaine


L'Eucharistie,
source et sommet de la vie paroissiale

Je paraphrase volontairement, à l'occasion de la fête du Corps et du Sang du Seigneur, la célèbre phrase : l’Eucharistie, sommet et source de toute vie chrétienne. En effet, à chaque eucharistie, nous nous nourrissons du corps de notre Dieu, et nous recevons de lui les forces nécessaires pour vivre (notre pain de ce jour), et recevant le Corps du ressuscité nous recevons ainsi la vie éternelle. De communion en communion, nous construisons notre vie éternelle, resserrant chaque jour davantage notre lien avec le Christ. C’est pourquoi, l’Eucharistie doit être le sommet de notre journée (en tant qu’il en est le moment le plus important) et bien sûr de notre dimanche, journée consacrée au Seigneur.

Prions pour que Paul, Royce et Frances vivent cela toute leur vie afin d’avoir un jour la vie éternelle !

Mais, l’Eucharistie n’est pas un acte individuel, même si c’est chacun d’entre nous qui communie et reçoit les grâces que le Seigneur veut lui donner. Nous nous rassemblons pour célébrer ensemble la mort et la résurrection du Seigneur. C’est une célébration de toute l’Eglise. Par excellence, la messe présidée par l’évêque, entourée de son clergé et de tout le peuple chrétien, manifeste le don de l’époux (le Christ) à l’épouse (l’Eglise), ainsi que le Corps mystique du Christ uni à sa tête, le Christ. Mais, ceci est aussi manifesté dans chaque paroisse. Il y a quelques années, le Cardinal André Vingt Trois avait insisté pour que la messe dominicale paroissiale soit le lieu de rassemblement de tous les paroissiens, demandant à ce qu’on évite de multiplier les propositions d’horaires. A Sainte Elisabeth, où je suis le seul prêtre et où il n’y a maintenant qu’une seule messe dominicale, c’est ce que nous vivons. Celle-ci est bien le lieu de rassemblement de nous tous. Et, je dirai même, que c’est le but de toute une activité.

En effet, de la préparation de la feuille liturgique dès le mardi et de son tirage, le vendredi, de la rédaction de la prière universelle, le vendredi, de la préparation de l’homélie, des répétitions de la chorale, le mercredi et le dimanche matin, de la décoration florale, le samedi matin, de l’entretien de l’église, toute la semaine, et de la préparation de la sacristie et du chœur, le samedi après-midi jusqu’à la messe elle-même. C’est toute une partie de la communauté paroissiale qui, plusieurs jours à l’avance, vit tendue vers cet événement qui prend ainsi une grande importance dans la vie de chacun. Dès 9h30, une dizaine de paroissiens se rassemblent pour les laudes (ce qui correspond à un pourcentage élevé par rapport à la plupart des paroisses !) puis partagent dans une ambiance festive un café ou un thé avant d’aller vaquer aux ultimes préparatifs.

J’ai donc le sentiment que notre messe dominicale est un rendez-vous important de la plupart d’entre nous. Et que beaucoup y arrivent, s’y étant préparés et l’ayant préparé depuis plusieurs jours. Le groupe Samuel prépare plus spécialement la liturgie de la Parole une semaine sur deux et j’espère que la plupart d’entre vous ont lu les lectures avant d’arriver à l’église. Comme beaucoup reçoivent, le vendredi, la feuille liturgique, j’espère que cela les aide ! Quoi qu’il en soit, essayons de nous préparer spirituellement à ce sacrement qui nous rassemble et nous constitue en Corps du Christ.

Ainsi, ensemble, nous recevrons les grâces nécessaires pour accomplir notre mission d’évangélisation dans notre quartier. C’est une dimension particulière de notre paroisse d’accueillir à notre célébration, soit des participants de passage (touristes, visiteurs...), soit des personnes qui nous rejoignent pour certaines occasions. Nous sommes heureux de voir, en ces moments, notre église comble, alors que parfois les rangs sont un peu clairsemés. Je crois que cette grâce d’accueil est un atout. Nous préparons aussi la liturgie de notre messe afin que ceux qui vont nous rejoindre soient entrainés vers le Seigneur par la beauté de la liturgie, mais en fait, nous sommes les premiers bénéficiaires de cet effort.

Puissions-nous sans cesse mettre davantage notre messe dominicale au cœur de notre vie !

Abbé Xavier Snoëk
Curé

Prochains évènements


  • Mardi 12 juin, 20 h : groupe Samuel, partage de la Parole de Dieu.
  • Mercredi 13 juin, 20 h 30 : à l'église Saint-Sulpice, soirée de bioéthique pour le vicariat. Avec S.Exc. Mgr Michel Aupetit, archévêque de Paris, M. l'Abbé Brice de Malherbe et Mme Aude Mirkovic.
  • Jeudi 14 juin, 19 h 30 : 2e soirée sur l'exhoration du Pape François, avec M. le Curé Snoëk et M. le Pasteur Joly.
  • Mardi 19 juin :
    • 17 h 30 : conférence de Fra'Alessandro de Franciscis (Médecin permanent et Président du Bureau des constatations médicales de Lourdes) "Un nouveau miracle ? vérifions !"
    • 19 h : messe de la Saint Jean-Baptiste célébrée par S.Exc. Mgr de Germiny, avec les bénévoles et les membres de l'Ordre de Malte de la délégation de Paris.
  • Dimanche 24 juin, solennité de Saint Jean-Baptiste, patron de l'Ordre de Malte, 11 h : messe solennelle, célébrée par S.Exc. Mgr Alain Planet, chapelain général, avec les nouveaux membres de l'Ordre  de Malte et la chorale des enfants.
  • Vendredi 29 juin, fête de Saint Pierre et Saint Paul. À l'occasion de son anniversaire d'ordinnation, M. le Curé célèbrera, à 19 h,  une messe d'action de grâces pour ses 12 ans de ministère à Sainte-Élisabeth.
Les horaires présentés dans cette colonne s'ajoutent aux horaires habituels. Pour connaître les horaires habituels,
consultez la page "Horaires".

À la une


Nouveau curé : M. l'Abbé Sébastien Waeffler est nommé curé de la paroisse à compter du 1er septembre 2018. M. l'Abbé Waeffler reçoit à Saint-Germain-des-Prés le mardi de 17 h 30 à 18 h 45.

M. l'Abbé Xavier Snoëk, actuel curé, est nommé curé de la paroisse Notre-Dame-de-Lourdes (XXe) à compter de la même date. Il est promu chapelain conventuel de l'Ordre de Malte.

Photos :
les photos de la Fête-Dieu sont en ligne ici.

Chorale paroissiale :
vous pouvez  l'écouter ici interpréter le psaume 116, "Laudate dominum", sur une polyphonie de Diero Ortiz (1510-1570), Maître de la chapelle royale de Naples
 

États généraux de la bioéthique :
lisez ici le communiqué de presse du diocèse de Paris.
Pèlerinage en Hongrie : du 22 au 27 octobre, avec la paroisse Ste Jeanne-de-Chantal. 995€ pension complète (si plus de 39 participants) AR Retour en avion, guide, entrées, autocar Dépliants disponibles à l’accueil. Inscriptions dès maintenant.