Pourquoi ce vocable ?

Le 15 Août 1638, Louis XIII consacre la France à la Vierge Marie devant un tableau représentant Notre Dame de Pitié. Ceci provoqua la consécration de nombreux sanctuaires sous ce vocable. Et cela explique certainement pourquoi la Reine Marie de Medicis, sa mère, puis la Reine Anne d'Autriche, son épouse, dédièrent notre église à Notre Dame de Pitié.

Le 14 juillet 1646, notre église est consacrée sous le double vocable de Notre Dame de Pitié et de Sainte Elisabeth, alors que lors de la pose de la première pierre le vocable était Notre Dame de Nazareth et Sainte Élisabeth.

Le vocable "Notre Dame de Pitié" est donc très important sous Louis XIII. Suite au vœu du roi,de nombreuses églises sont alors consacrées sous ce vocable. Louis XIII a désiré que le monument commémoratif du vœu soit une statue de Notre dame de Pitié.
De son côté, à Malte, chacune des chapelles des langues de l'Ordre possède une statue de Notre dame de Pitié et celle-ci est portée en procession autour de l'église le Vendredi précédant les Rameaux pendant la première semaine de la Passion. Les religieuses de sainte Elisabeth célèbrent cette fête également le même jour.

Cette dévotion s'inscrit dans celle de l'école française de spiritualité initialisée par le cardinal de Bérulle proche des religieuses élisabéthines. Il s'agit de contempler Marie qui souffre en recevant dans ses bras le corps de son fils défiguré par les tortures de la Passion. En contemplant la compassion de Marie, en la voyant ainsi participer à l'acte d'amour infini de son Fils qui s'offre sur la Croix pour nous sauver par amour pour nous nous sommes conduits nous-mêmes entrant à notre tour en compassion pour tant de souffrance d'entrer dans le repentir de nos péchés et la reconnaissance pour tant d'amour pour chacun d'entre nous.

Sainte Elisabeth et son époux Louis de Thuringe ont un jour vu dans le lépreux que la sainte avait couché dans leur lit le Christ en Croix. Avec eux contemplons le Christ souffrant pour nous dans les plus fragiles que nous sommes appelés à servir.
Il nous faut donc recevoir ce vocable comme un appel du Seigneur.
Qu´est ce que Notre Dame de Pitié ? La représentation est si commune que nous parlons de Pieta et alors nous savons tous de quoi il s´agit : La Vierge est assise et contemple le corps de son fils mort, déposé, après la descente de Croix, dans ses bras. La plus célèbre est la Pieta de Michel Ange au Vatican mais de nombreuses représentations ornent nos églises à partir du XVème siècle. Ici un bas relief sur le tympan au dessus de la porte (ce qui est très rare) et surtout une belle sculpture en bois du XVIème, dite du Maître de Troyes.

A travers cette représentation c'est toute la compassion de la Vierge Marie qui s´exprime mais aussi sa foi.

Marie est intimement unie à son fils durant la Passion. Elle ne s´enfuit pas, elle ne se révolte pas, elle est là au pied de la croix, comme nous le dit l´Evangile choisi pour la fête.

Elle souffre avec lui. Ainsi elle participe de manière parfaite à l´offrande de sa vie dans la souffrance. Se réalise alors la prophétie du vieillard Syméon lors de la Présentation de Jésus au Temple. Mais Marie est alors, au cœur de toutes les souffrances du Christ et de sa propre souffrance, celle qui garde la Foi. Elle a confiance, ce qu´a dit l´Ange à l´Annonciation se réalisera. Elle ne sait pas comment, mais elle espère.

Mais lorsque Marie contemple le Corps défiguré de son fils et se penche sur ses souffrances, c´est sur nos souffrances qu´elle se penche, c´est sur tout être blessé, qu´elle porte son regard plein de tendresse et de compassion, c´est avec sa maternelle sollicitude qu´elle apporte consolation et soulagement. C´est pourquoi de nombreux hôpitaux se sont placés sous le patronage de Notre Dame de Pitié.

A travers Marie, c´est l´Eglise qui est présente à la Croix. Comme Marie elle reçoit le Corps du Christ, mort et elle le contemple. Comme Marie elle se penche sur toute détresse, toute souffrance. C´est ce que veut faire l´Ordre de Malte depuis sa fondation dans le soin des lépreux, des malades, des pauvres et de tous ceux qui souffrent. Là est une de ses missions essentielles, comme nous le rappelait le pape Benoît XVI dans son encyclique  Dieu est amour . En effet, à côté de la proclamation de la Parole de Dieu et de la transmission des sacrements, le pape nous rappelait que l´exercice de la Charité est une des missions essentielles de l´Eglise.

Aussi c´est pour nous paroissiens de Sainte Elisabeth un appel. Il nous faut être, au cœur de ce quartier parfois marqué par la souffrance, le signe de l´amour du Christ pour tous.

Face à l´injustice manifestée par le jugement inique des templiers, face à la mort d´un enfant royal innocent dans la Tour du Temple, c´est l´appel à la prière pour l´innocent condamné, l´innocent qui souffre  qui retentit dans ce quartier. Aussi c´est peut être un appel à la prière pour tous ceux qui souffrent moralement qu´il nous faut recevoir à travers ce vocable.

Que Notre Dame de Pitié nous soutienne et nous guide dans notre mission de prière au cœur de ce quartier où diverses souffrances que nous avons à découvrir encore davantage se côtoient !